Accueil CCFr  >   INSTITUTION Académie de France. Villa Médicis. Bibliothèque. Rome, Italie
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Académie de France. Villa Médicis. Bibliothèque. Rome, Italie

Ajouter au panier Obtenir extraction PDF
Mise à jour : 24/04/2017 11:22:46
Académie de France. Villa Médicis. Bibliothèque. Rome, Italie

Adresse

Viale Trinità dei Monti, 1 00187 Rome Italie

Contact

Tél : (+39) 06.67.612.63 Fax : 39 (06) 67 61 374 Mél : raffaella.carchesio@villamedici.it

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/00213020

RCR

991272303

Accès

Accès réservé
L'accès à la bibliothèque est réservé en priorité aux pensionnaires de l'Académie de France à Rome. Consultations sur rendez-vous pour les historiens d'art, les membres des autres Académies romaines et les étudiants en histoire de l'art, musicologie et architecture, dans la limite des places disponibles.

Heures d'ouverture

du lundi au jeudi : 9h00-13h00 / 14h00-17h30
le vendredi : 9h00-13h00 / 14h00-16h00

Fermetures

Jours fériés italiens, 14 juillet. Horaires réduits en août

Fonds décrits

Espaces et services

Consultation sur place

Renseignements bibliographiques

(+39) 06.67.612.63
Par téléphone
Par courrier électronique

Catalogue en ligne

Collections et catalogues

Description générale des collections

La bibliothèque est composée essentiellement de livres en langue française. Elle est en libre accès.

Elle compte environ trente-cinq mille volumes qui se réfèrent aux disciplines présentes à l’Académie. Outre les arts plastiques, l’architecture et l’histoire de l’art, qui ne constituent pas le fonds le plus important, sont représentés la musique (avec un bon nombre de partitions de musique contemporaine), la photographie, le cinéma et la littérature.

Le fonds ancien comprend environ 800 oeuvres antérieures à 1800. Bien que la plupart de ces ouvrages soient des éditions du XVIIIe siècle, on compte également 7 livres du XVIe siècle et 32 éditions du XVIIe siècle.

Le fonds musical ancien est en majorité constitué de partitions d'opéra.

La bibliothèque conserve, outre quelques manuscrits, les dessins qui faisaient partie de la collection du Musée de la Villa Médicis, créé dans les années 1930 par le directeur Denys Puech et consacré à l'art français. Ceux-ci, ainsi que les dessins de voyage offerts à la Villa Médicis par les héritiers de l'architecte Alfred Nicolas Normand, et quelques oeuvres du Legs Nadia Boulanger.

L'historien d'art Alvar Gonzalez-Palacios a légué son importante collection de livres d'arts décoratifs dont une partie a déjà été déposée à la Villa Médicis et est actuellement conservée dans l’annexe.

L'une des missions actuelles de la Bibliothèque est de fournir le panorama le plus fidèle possible de l'actualité artistique par l'acquisition des catalogues des principales expositions en France et à l'étranger et des plus importantes monographies d'artistes, en privilégiant cependant les rapports entre la France et l'Italie depuis la Renaissance jusqu'à l'époque contemporaine ; en ce qui concerne la musique, les achats se concentrent sur les partitions de musique contemporaine.

Domaines

Arts. 
Littérature. 
Architecture. 
Musique. 

Sous-domaine(s)

Histoire de l'art
Photographie
Cinéma
Design
Scénographie

Informations complémentaires

Type d'établissement

Autres

Responsable

Raffaella Carchesio (bibliothécaire)

Organismes de tutelle

FRANCE (MINISTERE DE LA CULTURE)

Date de création

1803

Historique

L'Académie de France à Rome doit la création de sa bibliothèque à Joseph-Benoît Suvée (directeur 1795-1807), qui souhaitait établir un réel lieu d'étude et de recherche pour ses pensionnaires comme c’était l’usage dans les principales Académies des Beaux-Arts en France et en Italie. La première collection de livres, encore présente aux deux tiers dans la bibliothèque, provient de saisies révolutionnaires chez les Cordeliers et fut complétée par une campagne d'achats effectuée en 1803 par le Ministère de l'Intérieur. Entre le XIXe et la première moitié du XXe siècle, la bibliothèque ne disposa pas d'un véritable responsable et le nombre de ses volumes augmenta surtout grâce à la générosité de dons et de legs.

La bibliothèque, d'abord installée dans la chambre du cardinal, fut aménagée par la suite dans un des petits salons du premier étage de la Villa Médicis et, au milieu du XIXe siècle, elle prit place dans le Grand Salon parmi les statues des rois Louis XIV et Louis XVIII et des bustes des directeurs. En 1964, la bibliothèque fut transférée dans la Galerie du Cardinal Fernando de Médicis, où se trouvent encore aujourd’hui la collection originelle ainsi que les livres de Beaux-Arts et d’art contemporain, les partitions et les répertoires.
En 1964 aussi, sous l'impulsion de Balthus (directeur de l'Académie de France à Rome de 1961 et 1977), des crédits spécifiques furent alloués pour l'acquisition d'ouvrages et la nomination d'un bibliothécaire.

L'historien d'art Alvar Gonzalez-Palacios, a légué son importante collection de livres concernant les arts décoratifs, dont une partie a déjà été déposée à la Villa Médicis.
Retour en haut de page