Accueil CCFr  >   INSTITUTION Bibliothèque municipale. Nogent-sur-Seine, Aube
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Bibliothèque municipale. Nogent-sur-Seine, Aube

Mise à jour : 24/04/2017 11:24:20
Bibliothèque municipale. Nogent-sur-Seine, Aube

Adresse

Espace Boeswillwald 3 rue François Bachimont 10400 - Nogent sur Seine France

Contact

Tél : 03.25.39.17.46 Fax : 03.25.39.17.46 Mél : bibliotheque.nogent@wanadoo.fr

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/00212620

RCR

102686201

Accès

Tous publics

Heures d'ouverture

lundi et vendredi : 14h-18h
mardi : 14h-19h
mercredi : 9h-12h et 13h30-17h30
samedi : 9h30-12h et 13h30-16h

Fonds décrits

Espaces et services

Reproduction

Mode : Photocopie

Renseignements bibliographiques

Par téléphone
Par télécopie
Par courrier électronique

Consultation sur place

Prêt à domicile

Collections et catalogues

Description générale des collections

Collection encyclopédique de lecture publique

Fonds ancien (On y trouve des richesses telles qu’un exemplaire de l’édition originale de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert de 1758.)

Volumétrie et types de documents

La bibliothèque compte 8 618 ouvrages.
Le fonds ancien est composé de 2 000 volumes.

Catalogue(s) collectif(s)

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXI. Nogent-sur-Seine
(1-2)

Informations complémentaires

Type d'établissement

Bibliothèque médiathèque municipale ou intercommunale

Responsable

Mélanie Valli

Date de création

1837

Historique

Inauguré en 1994 et dénommé Espace Boeswillwald pour y accueillir la bibliothèque et l’école de musique, ce lieu culturel doit son nom à Emile Boeswillwald, peintre nogentais célèbre du XIXème siècle qui vécut dans le bâtiment, alors hôtel particulier.
Des toiles de l’artiste sont à découvrir au Musée P. Dubois - A. Boucher.
Fondée en 1837 et enrichie progressivement, la bibliothèque municipale resta près de 160 ans dans l’hôtel de ville avant d’être installée à l’espace Boeswillwald en 1994.
Retour en haut de page